06 35 41 18 70 ou 07 83 15 85 67 ocsolutionsassainissement@outlook.com

Evaluation des investissements à réaliser en stations d’épuration pour la période 2016 – 2021

1 – Méthodologie utilisée pour réaliser l’inventaire des besoins

La méthodologie reprend celle décrite dans le chapitre précédent (Evaluation des investissements à réaliser en stations d’épuration pour la période 2010 – 2015).
Pour déterminer la liste des installations à renouveler, les trois critères suivants ont été retenus :

  • saturation des STEP ;
  • vétusté ;
  • impact sur le milieu.

Ces trois paramètres ont été appliqués à l’ensemble des STEP de l’Hérault, exceptées les 123 STEP déjà programmées sur la période 2010-2015.
Au total, 36 STEP sont à renouveler, sur la période 2016-2021.
Ces valeurs sont cependant une estimation à long terme : elles devront être réactualisées au terme de la première période 2010-2015.

2 – Les besoins en matière d’installations de traitements des eaux usées (2016-2021)

A partir de la liste des STEP à renouveler, nous avons :

  • calculé la capacité des nouveaux projets en se basant sur une projection de population à l’horizon 2031 ;
  • préconisé des filières de traitement, en accord avec le service assainissement.

Cette préconisation est donnée à titre indicatif et ne constitue aucunement une contrainte de choix de filière pour les communes.
Les 36 STEP à renouveler sur la période 2016-2021, représentent une population de 45 815 EH.
La liste des besoins en matière d’installations de traitement des eaux usées est donnée dans le document principal.

3 – Evaluation financière

3.1 – Méthodologie

La méthodologie reprend celle décrite pour la période 2010 – 2015.

3.2 – Répartition des besoins financiers pour la capacité totale à réaliser

Sur l’ensemble du Département, le coût total des STEP à réaliser s’élève à 18 M€ HT, pour une capacité totale à réaliser de 45 815 EH et pour un coût moyen par EH de 450 € HT.

Besoins financiers pour la capacité totale à réaliser par bassin versant sur la période 2016-2021

Pour cette période 2016-2021, toutes les stations à renouveler se situent dans des communes éligibles aux aides départementales (communes rurales telles que définies par l’arrêté préfectoral N°2009-1-761, en date du 13 mars 2009).
Les aides prévisibles pour le Département peuvent être évaluées à 5,4 M€ HT, sur la période 2016-2021, ce qui représente un investissement d’environ 0,9 M€ HT par an. Sur cette période 2016-2021, l’aide départementale en matière de construction de stations d’épuration est donc 4 fois moins élevée que durant la période 2010-2015 (estimée à 3,3 M € HT).
En moyenne, l’aide départementale s’élèverait à 105 € HT/EH de capacité à créer.
Le bassin versant de l’Hérault représente 55% des coûts totaux, pour une capacité représentant 55% de la capacité totale à réaliser.
Le bassin versant de l’Orb et le sous-secteur de la Cesse représentent 30% des coûts totaux (30% de la capacité totale à réaliser).
L’ensemble des autres bassins versants et sous-secteurs représentent 15% des coûts totaux, pour une capacité représentant 15% de la capacité totale à réaliser.